Lafarge

Mise à niveau des PME
Réforme en vue pour L’ANDPME

Le nombre des entreprises bénéficiaires du programme de mise à niveau des PME «dépassera les 800 unités à la fin 2012», a indiqué, début octobre dernier, Rachid Moussaoui.

Des objectifs fort modestes qui semblent confirmer, si besoin est, l’appréciation formulée par Cherif   Rahmani   qui   estime   que «l’ANDPME n’a pas le statut en phase avec sa mission». Il rejoint ainsi les réserves formulées dès avril 2011 par le FCE au  sujet du  statut inadapté de l’agence officiellement chargée de la conduite des opérations de mise à niveau.

L’Agence nationale de développement de la PME est, selon les patrons algériens,  «régie  par  le  statut  trop contraignant d’établissement public à caractère administratif (EPA) qui ne convient pas du tout aux missions dynamiques qui lui sont assignées». Dans ce domaine, l’organisation patronale estime qu’il n’est pas recommandé «de confier la gestion technique et la gestion administrative   à  une  seule  et  même structure». C’est pourquoi elle jugeait «essentiel que la structure administrative (ANDPME) confie et sous-traite le volet technique, sur la base d’un cahier des charges approprié, à une unité de gestion de projets spécialisée, voire à plusieurs, suivant les secteurs d’activité considérés».

Dans la même catégorie

Leave a Reply