btp+heavy
btp+heavy

PORSCHE CAYEN
Un 4×4 de luxe pour les chefs d’entreprise

L’ouverture du marché et la capitalisation des entreprises algériennes dans divers secteurs, notamment celui de l’import-import et des constructions, a favorisé l’émergence de grands groupes, ce qui a permis l’évolution du  marché de l’automobile de luxe.

On peut se targuer en 2013 de faire le constat d’une forte concurrence sur le segment des voitures de luxe   qui   s’est   annoncé   par   l’arrivée   des préparateurs de grandes marques. On se souvient en 1998, sur les colonnes de notre magazine L’Auto marché, de cet grand industriel qui nous avez confié que rouler avec une BMW série 3 pouvait attirer l’attention des brigades économiques antifraude. Et tout  récemment 2005 au lancement de la défuntz Rolls Royce sur le marché algérien. Encore une fois,   un chef d’entreprise  nous a reproché d’avoir publié sa  photo parmi l’assistance constituée de chefs d’entreprise conviés à cet évènement.

Depuis 2009, le marché du haut de gamme représenté par VW, Audi, Mercedes et autres marques de gros 4×4 de luxe, à l’exemple  du Land Rover, a connu une hausse fulgurante de ses ventes. Et depuis, le tabou de rouler en voiture haut de gamme est levé et c’est à partir de là qu’on assiste à la naissance d’un autre marché, notamment celui du luxe suprême.

S’exhiber en voiture de luxe telle que Porsche relève plutôt du succès de l’entreprise et non d’un bien mal acquis comme ce fut le cas à l’ère de l’économie dirigée. C’est pour cette raison, comme nous l’a déclaré lors du salon de l’automobile 2013 M. Benabid, directeur de Porsche, à la présentation de la nouvelle 911 4s, que l’essentiel des ventes  Porsche  sont  des Cayens. 90%  de  ses clients, soutient-il, sont des chefs d’entreprise qui souhaitent se distinguer. Ils optent pour le 4×4 au lieu des  berlines sportives, car le chef d’entreprise algérien est avant tout un chef de famille,  donc, il allie véhicule de travail et déplacements  familiaux.  En  revanche,  le  succès  des berlines sportives, nous confie M. Benabid, qui sont avant tout pour les individualistes, suivra dans quelque années, car une nouvelle politique des prix  au niveau mondial du constructeur sera appliquée sur les modèles 2015.

K. A.

Dans la même catégorie

Leave a Reply