Bannière menu
Bannière menu
Bannière menu

DUPONT
« 2016 une année importante et un bénéfice par action en hausse en perspective du premier trimestre 2017 »

logo dupont2Dupont, la société scientifique qui apporte des produits, des matériaux et des services novateurs à l’échelle mondiale, a annoncé aujourd’hui, dans son dernier communiqué, un bénéfice GAAP de 0,02 $ par action et un bénéfice d’exploitation2 de 0,51 $ par action pour le quatrième trimestre de 2016. Les PCGR et le bénéfice d’exploitation2 de l’exercice précédent étaient une perte de 0,26 $ et un bénéfice de 0,27 $ par action, respectivement. Les bénéfices selon les PCGR provenant des activités poursuivies avant impôts s’élèvent à 353 millions de dollars, y compris les frais de 599 millions de dollars liés à une dépréciation d’actifs et à des coûts de transaction compensés par un gain de 382 millions de dollars au titre des régimes de retraite / OPEB. Les pertes antérieures selon les PCGR des activités poursuivies avant impôts s’établissaient à 421 millions de dollars, incluant une charge de 775 millions de dollars pour les frais de restructuration. Se reporter à l’annexe B pour les détails des éléments importants exclus du bénéfice d’exploitation par action.

 «2016 a été une année importante pour DuPont, car nous avons dépassé nos attentes en termes de bénéfices, d’économies de coûts, d’expansion des marges opérationnelles et d’amélioration des flux de trésorerie disponibles», a déclaré Ed Breen, président et chef de la direction de DuPont. «Nous avons fait d’excellents progrès en ce qui concerne nos priorités stratégiques en 2016 pour accroître la valeur pour les actionnaires et nous nous appuierons sur ce travail en 2017. Nous sommes impatients de conclure la fusion avec Dow et de poursuivre des discussions constructives avec les organismes de réglementation des principaux territoires Nous prévoyons maintenant que la fusion sera conclue au premier semestre de 2017, en attendant l’approbation des autorités de réglementation.

Plus loin le communiqué fait état des resultats par filière  à savoir, pour par exemple la Biosciences industrielles – Le bénéfice d’exploitation de 67 M $ pour le quatrième trimestre de 2016 a diminué de 11 M $, ou 14%, principalement en raison de la baisse de CleanTech. Les marges d’exploitation se sont contractées d’environ 295 points de base. Le bénéfice d’exploitation de 270 M $ pour l’ensemble de l’exercice a augmenté de 27 M $, ou 11%, reflétant des économies de coûts et une augmentation des ventes, partiellement compensée par un effet négatif de la devise. Les marges d’exploitation ont augmenté de 155 points de base.

Le bénéfice d’exploitation de 504 millions de dollars pour l’ensemble de l’exercice a augmenté de 131 millions de dollars, ou 35%, sur les économies de coûts, la croissance du volume des probiotiques et des cultures et un gain de 27 millions de dollars provenant d’une vente d’actifs. Les marges d’exploitation ont augmenté d’environ 400 points de base.
Performance Materials – Le bénéfice d’exploitation de 328 millions de dollars au quatrième trimestre de 2016 a augmenté de 47 millions de dollars, ou 17%, en raison de la baisse des coûts des produits, des économies de coûts et de la demande accrue dans les marchés automobiles mondiaux. La vente d’une entreprise et les avantages fiscaux associés à un site de fabrication. Les marges d’exploitation ont augmenté de 275 points de base.

Le bénéfice d’exploitation de 1 297 millions de dollars pour l’ensemble de l’exercice a augmenté de 81 millions de dollars, ou de 7 pour cent, en raison des économies de coûts, des volumes accrus et de la baisse des coûts des produits. Constitué d’un avantage net provenant d’une coentreprise, de la vente d’une entreprise et de la réalisation d’avantages fiscaux associés à un site de fabrication. Les marges d’exploitation ont augmenté d’environ 180 points de base.
Solutions de protection – Le bénéfice d’exploitation du quatrième trimestre de 2016 a diminué de 5 millions de dollars, soit 3%, car les économies ont été plus que compensées par des coûts plus élevés en raison de la baisse de l’utilisation des usines et de l’incidence négative de la devise. Les marges d’exploitation se sont contractées d’environ 60 points de base.
Le bénéfice d’exploitation de 668 M $ pour l’ensemble de l’exercice a augmenté de 27 M $, ou 4%, car les économies ont été partiellement compensées par l’incidence de la baisse des ventes. Les marges d’exploitation ont augmenté d’environ 150 points de base.

Dans la même catégorie

Leave a Reply