Bannière menu
Bannière menu
Bannière menu

Impact Covid-19 sur les industries des ciments : « Reprise des commandes à la hausse attendues à partir du 16 juin après la seconde phase de confinement »  

 

Selon les pronostiques et diagnostique du marché du ciment au niveau local et international établi par Tarek Semmoudi directeur commercial et marketing de la Spa Biskria, certains indicateurs qui ne trompent annonce une relance de l’industrie du ciment après avoir été impacté par le Hirak depuis février 2019 et accentué par la crise sanitaire du Covid-19 durant les 5 premiers de l’année2020. Ceux qui n’a laissé le choix à certaines cimentiers d’éteindre les fourneaux pour faire l’économie des charges Mais d’autres ont opté pour leurs maintient allumé avec tous ceux qu’il malgré une basse saison engagé en 2019  et compté sur un  marché international très concurrentiel et subir les prix du Marché, juste pour équilibrer leur balance et voir déstocker.

Le cimentier Biskria Spa, qui était premier exportateur du clincker en 2019, à un prix de 32 dollars la tonne a vite fait l’impasse de recourir à l’option d’exporter en 2020, en raison de la perte de 5 dollars sur la tonne, du ciment qui était cédé   depuis Mars2020 au prix FOB à 27,5 dollars la tonne, un tarifs  imposé aussi par ces concurrents. Selon notre interlocuteur une première chute de 4 dollar à la tonne a été enregistrée en décembre 2019 et s’est accentuée en janvier 2020, période durant laquelle, il a subi une seconde perte de 1dollars la tonne. ceux porte la perte pour lui ou le manque à gagner de 5 dollar/tonne de clincker. Déterminé malgré une contraction du marché, le cimentier  Biskria, s’est  refusé de de s’aligner ni de vendre au  prix  imposé , malgré la sollicitation pour la qualité de son produit, tenait à souligner notre interlocuteur, qui rassure que son pronostic vital n’est nullement engagé  contrairement à certains concurrents.

En dépit de cet empêchement par le prix d’exporter, Bikria sur les trois fourneaux  que compte sa cimenterie ( 3000 et 2x 6000 ), elle opté selon Son directeur commercial, d’éteindre un seul pendant un mois , et  de réduire sa cadence de production de durant les deux dernier mois. Ceux qui porte à un taux de 53% des capacités production durant les cinq premiers mois de l’année  à savoir de janvier au 30 Mai 2020. Le cimentier de Biskra a opté durant les deux derniers du marché locale et entretenir un stock minimale grâce à ses capacités de stockage de 150 000 tonnes qui constitue un stock de  15 jours , en temps  de consommation normale.

Contacté hier par téléphone, Mr Hamoudi, semble optimiste à une belle reprise entamée, déjà depuis le 25 Mai durant une semaine avant que la commande ne se rétracte  légèrement entre le 1er et  07 juin. Mais d’autres prévisions plus optimistes qui permettront un retour à de forte hausse sont attendues à partir du 15 juin, en raison de certains gros projets de logements à lancer  et en se référant à d’autres échos du marché, à savoir que , plusieurs entrepreneurs dont les situations étaient en instances, commence à dégelé et voir même  soldées, ceux qui a permis, poursuit –il , un retour de fluidité de financement dans le marché.  Ne dit-on pas que « quand le bâtiment va, tout va!»

 

 

 

Dans la même catégorie

Leave a Reply