Lafarge
Lafarge

Business France et Comexpo annonce l’observatoire Intermat de la construction au SITP 2017

slide business france12 pays passés au crible par le nouveau né de business France et Comexpo organisateur du salon triennal Internat. Il s’agit d’une édition intitulée observatoire intermat 2018, qui analyse, chiffre à l’appuie les grands marchés du secteur des travaux publics. L’étude détaille les projets majeur dans les secteurs des ferroviaires, routes et marines dans la région MENA et certains pays européens et autres africains. L’édition, première du genre qui s’est faites grâce à la collecte et études réalisées par des membres de Business France établis dans les 12 pays couverts, notamment l’Allemagne, l’Angleterre, Algérie, I’Italie, le Maroc, le Kenya, …. est fort intéressante comme indicateur de veille aux exportateurs.

Des marchés à fort potentiel sont identifiés pour les besoins des exportateurs d’équipements de chantiers, des matériaux de constructions des pays concernés est mise à profit, à travers un rond de rencontres successives effectuée par Mme Laura Sanchez chargé de communication d’Intermat, aux acteurs  du BTP et la presse locales des pays cités dans le Book, très fournis en informations et chiffre arrêté au premier semestre 2017.

Le marché algérien  est  décripté par Kamel Silhadi, chef pôle Business France en Alger. Il revient d’abord sur les indicateurs macroéconomiques et commerciaux  à savoir que le Pib est établi à 167 MDS€, la balance commerciale est en déficit de 20 Mds€ un taux de croissance prévisionnels à 2025 de 3,4% en faisant référence aux sources comme le Fmi, le Cnis, le Goface, le SER et le Gta.

le top trois des principaux secteurs à potentiel est en premier, selon son classement par chiffres d’affaires alloué au secteur est celui d’abord de la construction et entretien des routes, suivit du bâtiment arrive en troisième position le ferroviaire. Parmi les masters plan et Schéma directeur et de développement à l’horizon 2030 il est fait mention 35 Mds€ pour la secteur routier, 4,5 milliards de dollars pour le portuaire à l’horizon 2025 qui inclus le nouveau port de Cherchell qui doublera les capacité à 25Mt/an au lieu de 10Mt cumulé par l’ensemble des port.

Le ferroviaire  et le secteur des mines disposeront des budgets respectivement de 20 Mds€ et de  5 Mds€.
Les plus gros budgets sont alloués au secteur du bâtiment (40 mds€) et l’énergie (65,7 Mds€) pour ce dernier est le coût du plan d’investissement pétrolier de Sonatrach durant 2017 à 2021.

Parmi les nouveaux projets, 11 nouveaux sont cités dont certains sont en cour d’autre en voie de lancement, à savoir les mines de phosphates, les extensions de Métro d’Alger, contournement d’Alger par la construction de la 4e rocade Sud d’Alger, etc.
Après avoir passer en revue le top des secteurs à fort potentiel, il a aussi énuméré les besoins en matériaux, matériels de construction, à savoir les besoin en acier pour béton, ciments hydrauliques, tubes profilés creux en fonte, en acier sans soudures, additifs pour bétons, mortiers, matériaux de bases.

Dans la même catégorie

Leave a Reply