Bannière menu
Bannière menu
Bannière menu

Caterpillar
La fulgurante épopée d’un constructeur



Les précurseurs
C’est ainsi qu’avant la fin du XIXe siècle, ces deux pionniers, qui avaient procédé séparément, dans des entreprises distinctes, avaient, déjà, chacun de son côté, testé la fabrication de diversesmachines agricoles, notamment les tracteurs à vapeur destinés à l’activité agricole.

Daniel Best était un aventurier, un inventeur et un entrepreneur connu pour concevoir diverses machines agricoles et de la machinerie lourde.
Son père était bûcheron et c’est probablement à cause cela queDaniel Best – qui l’aidait dans ses travaux forestiers — a acquis tout son intérêt dans l’exploitation forestière et la fabrication de machines. Dès le début, il se mit à inventer des machines en leur apportant — chaque fois — des améliorations qu’il considérait nécessaires (moissonneuses-batteuses…). Sesmoteurs conçus, en particulier, pour les tracteurs, étaient déjà connus comme étant les plus solides, les plus fiables et de plus longue durée en Amérique du Nord (1891).

Benjamin Holt (1800-1920) avait, lui, produit son premier tracteur à vapeur en 1904, et un modèle essence en 1906. Les armées alliées ont, d’ailleurs, utilisé durant la Première Guerre mondiale (1914-1918) un modèle de tracteur à chenille conçu et sorti des usines de Holt et qui fut appelé le Caterpillar (chenille en anglais).

Naissance de la Caterpillar Tractor Company
En 1925, le CL Best Tractor Company et la Holt Manufacturing Company, qui a également construit des tracteurs et déposé la marque Caterpillar, avaient fusionné pour former une compagnie unique : la Caterpillar Tractor Company, devenue rapidement le plus grand fabricant demachinerie lourde et de matériel agricole dans le monde. Elle avait son siège social à Peoria (Illinois, sud-ouest des Etats-Unis). Le premiermoteurDiesel Caterpillar sortit des usines de cette petite agglomération, en 1931, en plein milieu de la Grande Dépression (1929-1932), cette effroyable crise structurelle qui avait ébranlé lemonde de la finance et de l’économie mondiale, à commencer par celle de l’Amérique du Nord.Avec le temps, la gamme des engins de génie civil fut constamment développée, au cours des années suivantes, et comprenait, notamment, des bulldozers et des niveleuses, en plus du matériel militaire fourni à l’armée américaine durant la Deuxième Guerre mondiale (1939-1945).

Essor deCaterpillar après 1945 A la fin des hostilités, les produits Caterpillar investirent le Vieux Monde, et, en 1950, la société Caterpillar Tractor Co. Ltd. fut fondée en Grande-Bretagne, première d’une longue série d’entreprises créées hors du continent américain. Ces dernières étaient destinées, surtout, à faciliter les importations des pays étrangers — dans le sillage du plan Marshall — et à mieux servir les clients de Caterpillar à travers lemonde entier.

L’année suivante, la grande entreprise a mis en place un groupe distinct pour la commercialisation des moteurs Diesel à l’intention d’autres équipementiers. Ce groupe fut remplacé, en 1953, par une division ventes et marketing afin de mieux répondre aux attentes d’un large portefeuille de clients lesquels se faisaient de plus en plus nombreux. Les ventes de moteurs représentaient, alors, un tiers environ du total des ventes et des recettes de la gigantesque entreprise américaine. Dix années après, Caterpillar et la société japonaise Mitsubishi Heavy Industries Ltd. fondèrent Caterpillar Mitsubishi Ltd. (Shin Caterpillar Mitsubishi Ltd). Ce groupe est devenu le numéro deux japonais des fabricants d’engins pour la construction et les carrières dans le pays du Soleil Levant. Sur cette lancée (1980), la gamme des produits Caterpillar continuait de se diversifier dans le but de faire face aux différents besoins des clients. Plus de 300 produits étaient, alors, proposés, soit environ deux fois plus que les années précédentes. L’année 1986 vit The Caterpillar Tractor Co. changer d’appellation pour être rebaptisé Caterpillar Inc. qui parvint à acquérir la compagnie britannique Perkins (moteurs) et l’allemandMaKMotoren. En 1997, l’entreprise poursuivait toujours son expansion tous azimuts et devient le leader mondial de construction dans le segment des moteurs Diesel.

Caterpillar a, également, investi l’Empire du Milieu (Chine), dont le potentiel économique et le marché de consommation sont en plein essor. Le géant américain y compte déjà 16 sites et a entrepris de construire, dernièrement, une nouvelle usine de production de petites pelles mécaniques (moins de 20 tonnes) à Nanjing. Le constructeur américain spécialiste des engins de constructions pour le BTP compte aussi développer la production de machines excavatrices en Chine, en reprenant la part de son partenaire Xuzhou Construction Machinery Group (XCMG) dans leur coentreprise Caterpillar Xuzhou Limited (CXL). Les dirigeants de Caterpillar, en effet, prévoient que la Chine va continuer à investir lourdement dans tout le pays pour améliorer ses infrastructures, et il est essentiel pour Caterpillar et son réseau de distributeurs de continuer à y investir pour développer les opérations manufacturières, la recherche et développement, le marketing et le servie client. Cette augmentation de capacité doit permettre de répondre à la demande en Asie, l’un des plus importants foyers de croissance du constructeur américain. Signalons, d’autre part, qu’en 1998, le tombereau de chantier le plus gros au monde et le plus rigide, le 797, fait ses débuts, dans la large gamme Caterpillar, après avoir été expérimenté sur le terrain d’essais, en Arizona (Etats-Unis). Le groupe dévoile, deux années après, une nouvelle gamme de matériels compacts. Voilà, brièvement évoquée, l’histoire de la firme Caterpillar qui fêtera, cette année, le 86e anniversaire de son lancement. Durant cette longue période, elle avait progressé de manière fulgurante, justifiant sa devise citée en début de cet article : «Le progrès ne s’arrête jamais ; et nous, non plus.»

Rachid Mihoubi

Dans la même catégorie

Leave a Reply