Bannière menu
Bannière menu
Bannière menu
Bannière menu

Le premier fer traité sans énergie fossile sortie de la sidérurgie SSAB est acheté par Volvo

 

Le premier acier sans énergie fossile au monde est fabriqué  par le sidérurgiste suédois SSAB Oxelösund  et livré à son à son premier client, le groupe Volvo.La livraison du test est une étape importante vers une chaîne de valeur de production de fer et d’acier entièrement sans énergie fossile et une étape importante pour le partenariat HYBRIT entre SSAB, LKAB et Vattenfall.

En juillet, SSAB Oxelösund a laminé le premier acier produit à l’aide de la technologie HYBRIT, c’est-à-dire réduit à 100 % d’hydrogène non fossile au lieu de charbon et de coke, avec de bons résultats. L’acier est maintenant livré au premier client, le groupe Volvo.

« L’industrie et en particulier l’industrie sidérurgique génèrent d’importantes émissions, mais constituent également une partie importante de la solution. Pour conduire la transition et devenir le premier État-providence au monde sans énergie fossile, la collaboration entre les entreprises, les universités et le secteur public est cruciale. Le travail effectué par SSAB, LKAB et Vattenfall dans le cadre d’HYBRIT stimule le développement de l’ensemble de l’industrie et constitue un modèle international », a déclaré le ministre suédois du Commerce et de l’Industrie, Ibrahim Baylan.

SSAB, LKAB et Vattenfall ont créé HYBRIT, Hydrogen Breakthrough Ironmaking Technology, en 2016, dans le but de développer une technologie pour la fabrication de fer et d’acier sans énergie fossile. En juin 2021, les trois sociétés ont pu présenter le premier fer spongieux au monde à teneur réduite en hydrogène produit dans l’usine pilote d’HYBRIT à Luleå. Ce premier fer spongieux a depuis été utilisé pour produire le premier acier fabriqué avec cette technologie révolutionnaire.

L’objectif de cette industrie de la sidérurest de mettre sur le marché de l’acier sans énergie fossile et de démontrer la technologie à l’échelle industrielle dès 2026. Grâce à la technologie HYBRIT, SSAB a le potentiel de réduire les émissions totales de dioxyde de carbone de la Suède d’environ 10 % et celles de la Finlande d’environ sept pour cent.

Dans la même catégorie

Leave a Reply