Bannière menu
Bannière menu
Bannière menu

Les Producteurs de profilés PVC par extrusion inquiétés par l’importation

Le Salon international des façades, fenêtre et porte ( SIFFP 2018) qui a clôturé ses portes au Cic Alger, hier le 27 octobre, après 4 jours d’intense échanges, fut une véritable source d’une actualité riche de la filière industrielle des producteurs des profilés par extrusion en Pvc et Aluminium et fabricants menuisiers des fenêtres et portes.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le salon a mit en avant des exposant très actifs, une profusion d’information est diffusée par les entreprises sur leur stand respectif ou par les communicants  aux différentes conférences et débats thématiques ou de nombreux sujets concernant les grands acteurs de ce marché porteur de projets nouveaux ont été évoqués. Certains plus instructifs que d’autres sur toutes les solutions à proscrire pour améliorer la qualité de l’air et du confort des habitants et d’autres ont levé le voile sur les contraintes considérées d’ordre problématique aux développements des investisseurs. Des sujets fâcheux comme par exemple, en premier l’absence de normes, notamment sur les intrants chimique et autres produits finis d’entrées de gamme. Le manque de contrôle sur le qualité et puis la taxe de 15% imposée aux importateurs de profilés en PVC est estimée en deçà de ce qu’elle devrait pour protéger les nouveaux investisseurs dans des unités de production de profiles par extrusion du Pvc. Ces derniers demandent à l’élever à 30% comme dans le cas de protection des unités d’extrusion de l’alu tenait à nous préciser Ertansel Mehmet, qui propose de l’aligner à celle impose au profiles  en alu importé. Parmi les majeurs du secteur, à l’exception de la défection d’Oxxo, Il est à noter, la participation remarquable du groupe des sociétés Hasnaoui et de Chiali Nawafid, acteurs de l’Ouest, mais,  dont la  dimension est nationale.

De nouveaux entrants en qualité d’investisseurs du Créneau, depuis seulement 2 ans se sont annoncés pompeusement comme Tackacer et Eurofen qui ont réussi à se faire remarquer et marquer leur participation par de belle exposition et de grand stand pour étaler leur savoir faire, leurs réalisations et leur ambition sur un marché croissant, en mettant en avant leurs dernières nouveautés et gammes dédiées aussi bien au secteur de la constructions des bâtiments nouveaux que celui de la rénovation.

Le marché des façadiers, des fenêtres et des portes est une filière qui est portée par plusieurs milliers d’entreprises de taille moyennes entre les transformateurs des matière premières, fabricants d’intrants, menuisiers et poseurs. Rien que sur la première édition du SIFFP 2018, on dénombre pas moins de 35 des acteurs majeurs du marché qui ont soutenu l’initiative d’un Salon exclusif à leur filière.

A noter EC Fermeture, un acteur d’usinage et assemblage des systèmes de menuiserie Aluminium et Pvc dans la wilaya de Béjaïa ; General Profile est à la fois, un extrudeur de profiles et a
ccessoire Pvc et assure la fabrication des fenêtres, la pose et l’après vente ;  Tackacer,  un autre géant dans la menuiserie à commande numérique, fabricants de fenêtre, porte et volet dont la règle d’or est l’Art et l’industrie avec plusieurs systèmes ;  Alprofil Production un extrudeur exclusif de profiles en PVC des séries 60 et 70 décliné en plusieurs gammes en attente d’un accord de l’Andi pour compléter sa gamme ; Général profiles est en phase d’investissement pour élargir les couleurs des profiles, etc.

Au regard de l’activité le marché algérien reste à fort potentiel et attractif au vu de l’ambitieux programme de réalisation du programme d’un million de logements à réaliser. Si aujourd’hui le profil Pvc sont proscrit dans le cadre de construction du logement social et promotionnel, le profile Alu qui présente davantage en terme de norme A.E.V est en attente de le proscrire, tenait à le préciser M.Omar Hasnaoui, qui, conclu que qu’il faut démocratiser la qualité et l’économie aux logements sociaux et indique que “c’est les petits revenus qui ont besoin de faire l’économie d’énergie et surtout d’alléger leur facture.”

Dans la même catégorie

Leave a Reply