Lafarge

MICA 2015 : 1er salon international pour les mines et carrières en Algérie

L’industrie carrière et minière ouvrira son premier salon international prochainement à Alger. En effet, c’est du 18 au 21 octobre 2015 que se tiendra pour la première fois le salon international de l’industrie minière à la Safex Alger. Un salon qui se veut comme point de départ du renouveau du secteur des mines, selon son organisateur Symbiose-Communication-Environnement.
Durant 4 jours, tous les acteurs du secteur minier, des experts et près de 150 exposants seront au rendez-vous de ce nouveau carrefour d’affaires qui vient mettre en avant le potentiel minier et les derniers développement dans l’activité industrielle minière, notamment les gisements déjà existants et autres à investir comme l’industrie des phosphates, des métaux de bases et de l’or.

Production de la bentonite, de baryte, de plomb, de zinc…
Parmi les des projets existants (gisement de fer de Gara Djebilet et celui du zinc-plomb de Béjaïa) et la création de nouvelles installations (nouvelles unités de carte d'algerieproduction de bentonite de Maghnia, mise en production du gisement de baryte de Draissa (Béchar) et la construction de deux nouvelles marbreries à Skikda et Sig.
Il est également prévu « la réouverture de mines fermées, à l’exemple des mines de zinc de Kherzet Youcef et de Châab et El Hamra (Sétif) et celle de baryte et de plomb de Batna ». En plus de ces grands projets qui seront lancés par les entreprises publiques pour mettre en valeur le potentiel minier, dans le cadre de la loi minière promulguée en avril 2014, le plan de développement 2015-2019 prévoit d’importants projets dans le secteur des routes, du transport et du bâtiment. On notera aussi le projet d’implantation d’une usine de valorisation de phosphate à Oued El Kebrit (Tébessa) pour produire des acides phosphoriques et des engrais. L’accord définitif pour ce projet sera réalisé en partenariat avec le groupe Roullier.
Tous ces projets nécessitent, évidemment, la participation du secteur des mines et carrières en tant que fournisseur de matières premières minérales, notamment les granulats.
Un forum est au programme et des journées techniques et conférences seront animées par des experts autour des diverses thématiques, à savoir définir le contexte et le climat de l’investissement minier en Algérie, le potentiel minier en Algérie, les projets de développement en cours ou projetés, les nouvelles méthodes techniques, technologies et outils de cartographie, d’exploration, la prospection et développement miniers (laboratoires, logiciels…), les nouvelles tendances des marchés des produits miniers (types de produits et prix) et le développement durable et activités minières.
Au menu, trois ateliers portant pour le premier sur le cadre institutionnel, légal et réglementaire et procédures d’investissement pour l’exercice des activités minières. Le second est consacré aux produits miniers de demain dans le monde et les gisements existants et le potentiel géologique et minier an Algérie et les techniques récentes de cartographie, de la géologie. Au 3e atelier, il sera question des impacts de l’activité minière sur l’environnement, examen des différents risques liés à l’industrie minière, des outils d’évaluation de ces risques et des solutions requises pour la protection de l’environnement.
Ce sont pas moins de 5 000 visiteurs professionnels qui sont attendus, selon le communiqué de l’organisateur, dont certains profiteront de ce carrefour qui se voudra une opportunité de développer des partenariats de référence avec des opérateurs algériens et internationaux.

 

 

Dans la même catégorie

Leave a Reply