Bannière menu

MICA revient en février 2022 et s’inscrit avec le renouveau du secteur minier

Légal Doctrine annonce son partenariat juridique de la 4ème édition du salon international des Mines et carrières, Mica 2022 qui se tiendra du 21 au 23 février 2022 à Alger. Avec 70 exposants, MCA2022, sera un Carrefour incontournable pour de tous les acteurs du secteur minier qui réunira des experts et expositions des technologies de l’industrie de  forage et autre traitement. L’édition 2022 accueille un riche programme de thématiques à aborder à commencer par la présentation du secteur minier en Algérie, du contexte et le climat de l’investissement minier en Algérie ainsi que  la gestion des risques miniers et environnement.

 Les  Mines un secteur d’opportunités de business en 2022

“L’Algérie compte plus de 20 mines parmi les plus importantes au monde dont l’exploitation assurera plus de 30 matières premières minérales fondamentales pour les industries de transformation pendant que le pays supporte annuellement une lourde facture pour l’importation de 500.000 tonnes de matières premières », avait annoncé Mohamed Arkab , ministre de l’énergie en 2020-21. Pour atteindre cette objectif , il compte  sur les mines de fer au niveau des communes d’El Ouenza et de Boukhadra afin de redoubler la production nationale en la matière, la mine de fer de Gara Djebilet (Tindouf) dont les réserves de 3,5 mds tonnes de fer (haute concentration de phosphore,  la mine de Bled El Hedba dans la commune de Bir El-Ater, pour l’exploitation du phosphate ainsi que sa transformation avec une capacité de production de 2 à 3 millions de tonnes/an comme première étape avant d’atteindre, dans quatre ans, le taux de production escompté à savoir 06 millions de tonnes/an. Un projet qui devait se réaliser en partenariat.

A ce sujet le ministre avait déclaré le jeudi 2 décembre 2021 en séance plénière à l’Apn, la création, à la fin de l’année en cours, d’une société en participation qui se chargera de la réalisation du projet du complexe de transformation du phosphate à l’est du pays. devant regrouper le groupe industriel « Asmidal », filiale du Groupe Sonatrach et le groupe industriel minier « Manal »et un partenaire technologue étranger  qui sera choisi selon le cahier des charges relatif à l’appel à participation du 22 avril dernier .

Pour rappel, un mémorandum d’entente entre l’Entreprise nationale de fer et de l’acier (FERAAL) et un consortium d’entreprises chinoises constitué des entreprises CWE, MCC et Heyday Solar, a été signé fin mars dernier concernant ce projet, avait -on annoncé en Aout 2021.

Dans la même catégorie

Leave a Reply