Bannière menu
Bannière menu
Bannière menu
Bannière menu
Bannière menu

Mines et Carrières en Tunisie : nouveaux enjeux et opportunités

Business_France.Business France Tunisie s’intéresse au secteur de l’industrie et des mines en Tunisie. Elle annonce l’organisation d’un atelier thématique le 11 mars 2019 à Paris.

Le secteur phosphatier occupe une place importante dans l’économie tunisienne, tant au niveau de l’emploi qu’au niveau de la balance commerciale. Il représentait ainsi près de 4% du PIB.
United Cement Investor est une société tunisienne qui construira une cimenterie de 1,5 million de tonnes par an à Bir Thlathin, dans le Sud de Tataouine, en mars 2019. Le projet coûtera environ 320 millions de USD. Les investissements locaux totaliseront environ 95 millions de USD. Le projet devrait créer 419 emplois directs et 600 emplois indirects. Le secteur de la cimenterie en Tunisie, après avoir connu une relative baisse de production en 2015 et 2016, à cause de ralentissement de l’activité immobilière, s’est réinscrit sur un trend haussier grâce à l’exportation de Clinker vers les pays de l’Afrique Subsaharienne où la demande pour ce produit se fait de plus en plus importante. Cet événement sera donc un moment unique pour obtenir des éléments d’information sur ce marché porteur et d’échanger avec ses opérateurs clés.

Cet événement comptera sur la participation des intervenants de la Direction des Mines et de la Direction des Carrières respectivement, au sein du Ministère de l’Industrie et des PME et du Ministère de l’Equipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du Territoire. Mais également sur les témoignages d’entreprises du secteur, qui pourront présenter leurs projets à court et moyen termes, à savoir :

- La Compagnie des Phosphates de Gafsa (CPG) est l’entreprise publique tunisienne d’extraction de phosphates dont l’activité remonte à 1897. Elle exploite sept carrières à ciel ouvert dans la région de Gafsa et une mine souterraine.

- Le Groupe Chimique Tunisien. Les phosphates extraits font aussi l’objet d’une valorisation en divers engrais minéraux par le Groupe Chimique Tunisien (GCT), depuis plus de 50 ans.

Les deux sociétés sont unies au sein d’une même holding depuis 1994. Un seul ensemble étatique détient ainsi le monopole de l’extraction et de la transformation de ce minerai.

Dans la même catégorie

Leave a Reply