Bannière menu
Bannière menu
Bannière menu

SITP2023: L’expansion de l’infrastructure ferroviaire pour injecter de la croissance économique en Algérie

Le développement du rail Insuffler une dynamique économique , Le pays ambitionne de développer, moderniser et doubler son réseau ferroviaire pour relier toutes les régions et 58 wilayas du nord au sud et d’est en ouest, ainsi qu’aux pays voisins. Une journée technique a été organisée sous la supervision du Ministère des Travaux Publics pour souligner l’importance d’investir dans le ferroviaire pour le développement économique, lors de la 19ème édition du Sitp qui s’est tenu du 14 au 18 novembre au palis des expositions Safex .

En effet à l’issue de la clôture de la 19ème édition , ce samedi, une journée technique visant à mettre en avant l’intérêt des investissement dans le rail  au service du développement de l’économie a été organisé sous la tutelle du ministère des travaux publics . Plusieurs sujets ont été abordé par les panelistes notamment de L’Anesrif, qui s’est longuement attardé sur les réalisations, les chantiers en cours et ceux à lancer .Selon l’intervenant , le programme national d’investissement ferroviaire, aligné sur le programme SNAT, vise à intégrer différents corridors et à se connecter avec les pays voisins. Au niveau national, certaines orientations ont été prises en compte, comme le corridor central, Alger Tam-frontière, relié à l’est et à l’ouest par deux sous-corridors à l’ouest pour Oran-Bordj Badji Mokhtar via Bechar et Oran-Gara. Djebilet, et à l’est Djendjen-Djanet. L’Anesrif a déjà réalisé 2 113 km de voies ferrées depuis 2009, avec 2 600 km de lignes actuellement en construction et 764 km supplémentaires en doublement.Le programme d’investissement ferroviaire vise la réalisation de 5 000 nouvelles lignes sur un programme total de 15 000 km à réaliser d’ici 2030.

Au  préambule de la journée, avant l’ouverture des communication   plusieurs accords de partenariat ont été signé entre universités dans le domaine de la formation et de la recherche,et les les entreprises on notera  le groupe (GEICA) et le Centre technique des structures métalliques (CTMC) du Complexe des industries minérales et sidérurgiques et le Groupe de 403598234_651489647170899_6742142802778121348_nconstruction du chemin de fer chinois (CRCC), ainsi qu’un accord entre le laboratoire de contrôle technique pour les travaux publics (CTTP) et le  (CTH).Dans le domaine de la recherche scientifique, un accord sur l’établissement d’un protocole de coopération et de coopération a été signé entre l’Université des sciences et de la technologie l’USTHB et le groupe (GITRAMA), afin de développer des partenariats techniques et scientifiques dans différents domaines.Le groupe GITRA a également signé un accord avec l’Ecole nationale supérieure des sciences géodésiques et des technologies spatiales (ENSGTS), pour soutenir la coopération dans le domaine des études, de la recherche, de l’encadrement et de la formation scientifique. « Gitra » a également un deuxième accord-cadre réuni par la fondation de start-up dans le but de numériser le système de gestion de projet. Enfin, un accord-cadre a été signé entre l’Agence nationale d’études et de suivi des investissements dans les chemins de fer (ANESRIF) et la Direction générale de la recherche scientifique et du développement technologique (DGRSDT.

 

 

Dans la même catégorie

Leave a Reply