Bannière menu
Bannière menu
Bannière menu

Etransel Mehmet Dg Alprofil fabricant extrudeur de profilé : « Il faut augmenter la taxe des importations des profilés Pvc à 30% pour protéger les producteurs locaux »

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Rencontré au dernier SIFFP qui s’est tenu du 24 au 27 octobre au cic, Mohmet Etransel, un nouvel investisseur d’origine turque qui s’est convertit du secteur de la construction à un fabricant par extrusion des profilés en Pvc.

Sa société Alprofile, est entrée en production depuis seulement un an. Il fabrique  une gamme de série 60 et 70, qui cadre avec le programme de la première phase de son investissement  Andi,  dont la seconde phase est en attente d’accord.

En sa qualité de façadier depuis 10 ans, en Algérie, il semble maitriser parfaitement les évolutions du  marché des menuisiers transformateurs des fenêtre et porte, au point de porter son choix  dans  seulement la fabrication par extrusion des profilé en Pvc.

Ce n’est pas pourtant qu’il échappe à certaines contraintes concurrentielles internationale et nationale  que subissent les producteurs, qu’il indique, ne sont pas suffisamment protégés, comme le secteur de l’extrusion des profilé en Alu.

Pour ce faire, il propose d’élever la taxe soumise au profilé en Pvc importé à 30% comme celle imposée sur les  profilés Alu importés .

Par cette tribune de btpdz, tenait -il à préciser, il  souhaite interpeller, les pouvoirs publics à davantage de contrôle des profilés en Pvc importés qui sont, selon lui,  « de beaucoup moindre qualité », que ceux produits ici en Algérie. Et pour appuyer son propos, il va plus loin en signalant que les grandes et anciennes compagnies étrangères dans de grands pays disposent de moyens pour écraser, tous les nouveaux investisseurs industriels en Algérie, en jouant sur le prix et la qualité basse des  matériaux intrants. Une qualité qu’il se refuse à négocier, tenait-il à souligner. L’Algérie a consentit de l’argent pour soutenir le développement industriel du pays, poursuit-il, « il est normal qu’aujourd’hui, nous attirons l’attention sur cette concurrence déloyale ».  Il trouve anormal de descendre d’un certain seuil de prix  proposé par les concurrents importateurs, en sachant que, le prix de la résine Pvc est à 1 000 dollars la tonne et qu’elle compose celui-ci à hauteur de + 70% et 20% de seuil de tolérance de calcium carbonate, qui coûte sur le marché international à 150 euro la tonne. Pour lui, seul; la triche sur la formule, au niveau des taux  pourrait justifier ces prix bas des importateurs. « Dans certains cas, la proportion a atteint  50% en calcium de carbonate ce qui est incroyable! », tenait-il a dénoncer.

Dans la même catégorie

Leave a Reply