Lafarge

Port de Djen Djen en capacité d’opérer 2 millions d’EVP en 2019

port-de-djen djenCertifié iso 9001-2008 et encours de certification iso 14000-2015 et Ohsas 18001-2007, le port de Djen Djen avec la fin des travaux de ses derniers projets de développement répondra aux dernières technologies du transport maritime.

Malgré une baisse de trafic en tonnage de -22% comparé au cumul des huit mois de l’exercice 2016 à la même période en 2017, le port de Djen Djen connaitra une reprise et de bonne perspective en 2019, avec la probable mise en service de son projet d’extension du quai à vocation transbordement. Le nouvelle configuration du port de Djen Djen en fin de construction permettra à l’entreprise portuaire de compenser la baisse des importations et de plus de jouer le rôle de hub régional en exploitant son terminal à conteneurs d’une capacité opérationnelle de plus 2 millions d’Evp par an et dispose de en plus de poste à quai allant jusqu’à 18,20 m de tirant d’eau, qui lui, permettra d’accueillir les plus gros navire à grands flux pour les transbordement et d’embranchements ferroviaires et pénétrante autoroutière pour les flux locaux.

Djen Djen pour l’instant est le dernier port commercial construit en Algérie dont le taux d’avancement des travaux est 94% , disposera de plusieurs atouts pour jouer les premiers rôles dans la région Afrique –Moyen Orient et l’Europe.
En amant une pénétrante est en construction pour être relié à l’autoroute Est-Ouest sur 100km de voie express. Et assurera en moins de 30 mn la liaison entre Jijel et la capitale des hauts plateaux.
Une voie de chemin de fer qui relie le port à la zone de industrielle de Bellera ou s’est irrigé le nouveau complexe sidérurgique et en liaison au réseau national à travers une gare du port de 1500m de capacité de 8 millions de t /an.
Parmi les travaux achevés au troisième trimestre 2017, le dragage du chenal d’accès du cercle d’évitage et du bassin portuaire afin de permettre d’accueillir des navires de nouvelle génération.

En attendant le lancement officiel de ce conteneur le port de Dje Djen  est étendu sur 120 hectare dont 27 en extra portuaire et 350 ha de réserve foncière. Actuelle, c’est ment une infrastructure opérationnelle  sur de plusieurs quais  et terminaux et recèle des installation de superstructures pour les flux comme le silos ciment, silos à céréales, terminal bois, hangar, des quais mixtes, quai RO/RO, ouvrage d’accostage…

290 millions d’euros pour les équipements de gestion du quai à conteneur
Tout ce développement de cette chaine logistique se fera en partenariat avec son  DPWORLD, sur ce à terminal conteneurs de 78,5 hectares qui sera équipé aux normes internationales à hauteur de 290 Millions d’Euros. Avant la mise en service de ce nouveau  terminal, celui-ci  recevra 14 portiques STS over panamax, 02 portics Sts feeders, 2 grues mobiles, 35 RTG, 07 reach stackers, 17 chariots conteneurs vides et 109 tracteurs remorques, sans énuméré  le matériel naval.
D’autre travaux sont aussi projetés comme les Appotements minéralier sur le quai Ouest de longueur de 415 m, des extensions de quai General cargo de longueur de 260 m et le quai de retour  General Cargo de longueur de 100m .

Baisse d’activité portuaire en 2017
Dans sa dernière livraison Infodejendjen, il est fait mention d’un trafic de 2 292 392 effectuer de janvier à septembre 2017 contre 2 942 797tonnes à fin septembre en 2016.  Certaines marchandises ont connu une baisse, pétrolier et métallurgiques affichant des baisses respectivement de 77%, 55%,42% et 25%.

Dans la même catégorie

Leave a Reply