btp+heavy
btp+heavy

Camion toupie, pompe à béton
Un marché en plein essor

Depuis le lancement de l’opération du million, ensuite des 2millions de logements et autres constructionsmassives d’infrastructures, des métiers font surface dans le béton. De ce fait, le marché algérien des pompes à béton et desmétiers se développe conjointement. On notera que le Btph est un secteur fortement employeur après celui du transport, selon la démographie des Pme en 2010.

On notera que les matériaux de béton se vendent comme de petits pains et une demande importante d’opérateurs intervenant dans la fabrication et l’utilisation du béton.
Il s’agit des pompistes, ceux qui conduisent etmanipulent une pompe à béton.Aux commandes de cet engin de chantier, le pompiste assure la mise en place du béton dans les endroits inaccessibles au camion toupie. Le béton est nécessaire dans certains cas, au sein d’espaces inaccessibles que ce soit par leur petite taille ou leur installation en hauteur.

Pompiste : un nouveau métier
Le pompiste manoeuvre la pompe à béton demanière à propulser le béton à plusieurs dizaines de mètres de son camion grâce à une flèche aux bras articulés qui atteignent la zone à bétonner. Ce professionnel ne fait pas que couler le béton, il a aussi à charge d’observer l’environnement direct des travaux, le transport de la pompe à béton, sa stabilisation sur le chantier. Après l’utilisation de l’équipement, le pompiste est chargé du nettoyage et de l’entretien global de samachine et de vérifier régulièrement les tuyaux, les pistons, et le camion. Pour devenir pompiste, il suffit d’avoir un permis de conduire poids lourds puisque les formations sont généralement assurées par les sociétés, croît-on savoir auprès des producteurs de ces matériaux. L’utilisation d’une pompe à béton nécessite l’utilisation d’engins spécifiques tels que des camions pompes ou malaxeurs pompes. Le pompage du béton est adapté à chaque type de chantier que ce soit un chantier de génie civil ou en chantier de construction de bâtiments. Le pompage en question du béton consiste à refouler le béton dans une tuyauterie au moyen d’une pompe. Il est réalisé principalement à partir de deux types de pompe : la pompe automotrice à tuyaux ou à flèche de répartition, et la pompe stationnaire qui est, surtout, utilisée en poste fixe sur des gros et longs chantiers. Et là, lemarché regorge de fournisseurs.

Marché de la centrale, pompe à béton
Contenu de l’importance du marché de la construction, lematériel y afférant y pillule ; la demande comme l’offre est multiple. Des centrales à béton se sont intégrées au paysage dans le quotidien et surplombent même l’espace urbain du centre d’Alger où l’on dénombre pasmoins d’une douzaine à servir les chantiers du tramway, du logement et autres chemins de wilaya. Les travaux linéaires ont vu apparaître un autre type de matériel de béton. Compte tenu de la taille du marché chinois dans la construction du logement, soit 80 000 logements dans le programme 2011, on a vu prospérer l’équipement chinois sur lemarché algérien comme c’est le cas de Sany ou Zoomlion, pour ne citer que ces marques. Lemarché de la centrale à béton a plus tôt tendance pour les 60 m3 tandis que celui des pompes automotrices de flèche de distribution de 37 m, selon la hauteur du bâti, et pour le camion toupie, la forte demande se situe sur les 7 et 10 m3, selon les fournisseurs dumarché et, surtout, les exigence des chantiers. Contenu des exigences de timing dans les réalisations, de la qualité du béton, les pompes à béton se sont rendues indispensables pour l’édification de bâtiments ou toute infrastructure bâtie en béton. Il faut dire qu’elles permettent de réaliser des coulages précis dans des endroits peu accessibles et non pas les camionsmalaxeurs. Les pompes à béton augmentent les possibilités d’action sur les différents chantiers. Que ce soit pour réaliser des coulages en hauteur au sein d’immeubles à étages ou d’ouvrages de génie civil, des coulages sur des lieux éloignés ou peu accessibles, tels que des galeries souterraines, des égouts ou encore des tunnels, des coulages à accès indirect ou restreint comme ceux réalisés sur des terrasses ou des piscines.

Camion toupie
Le SIVI 2011 promet d’être concurrentiel sur ce segment. Si le camion benne observe un recul ou, du moins, une accalmie, ce n’est pas le cas du camion toupie qui est indispensable sur les nombreux chantiers de construction de l’habitat. Ici, l’offre est multiple selon les caractéristiques des chantiers. Il existe plusieurs tailles de camionsmalaxeurs, pouvant transporter entre 4 et 10 m³ de béton : – le 4×2 ou 4×4 (jusqu’à 19 tonnes) pouvant transporter 4 m³ de béton (soit environ 9,2 tonnes) – le 6×4 (jusqu’à 26 tonnes) pouvant transporter 6 m³ de béton (soit environ 13,8 tonnes) ; – le 8×4 (jusqu’à 32 tonnes) pouvant transporter 8 m³ de béton (soit environ 18,4 tonnes) ; – le semi-remorque à deux essieux (jusqu’à 38 tonnes) pouvant transporter 10 m³ de béton (soit environ 23 tonnes).

Mériem K.

Dans la même catégorie

Leave a Reply