Bannière menu
Bannière menu
Bannière menu

Un camion de déchet se déverse chaque minute dans le monde
MB-S14 idéal pour dépolluer les plages

Chaque année, entre 8 et 12 millions de tonnes de déchets se déversent dans les mers, en particulier en plastique. Pratiquement un camion plein de déchets par minute. Les détritus dans la mer, parcourent un long chemin, puis se lavent sur les côtes. Au fil du temps, il ne se dégrade pas et nuit à la faune et aux écosystèmes.
La pollution plastique de l’océan est l’un des problèmes environnementaux les plus ressentis à l’heure actuelle. Mais pas seulement ces types de piles dans les zones côtières. Chaque année, la mer et les rivières déposent du bois de grève et des marées noires le long de la côte, qui doivent être enlevées avant l’été pour faire place aux parasols, aux chaises longues et aux baigneurs. Pour les vacanciers sécurité et bonheur.
Oliva est une petite ville du sud de Valence, en Espagne, qui comprend près de 9 km de plages de sable fin. De plus, une partie du territoire d’Oliva est comprise dans le merveilleux parc naturel du Marjal de Pego-Oliva. Une zone de loisirs idéale, comme le montre le flux de touristes chaque année.
Chaque printemps, le littoral sablonneux est aménagé et nettoyé des arbustes sauvages et, malheureusement, des déchets oubliés par les touristes ou emportés par les courants. Une entreprise valencienne spécialisée dans la maintenance côtière a utilisé un godet de criblage MB-S14 pour entretenir rapidement ses plages.
Monté sur une pelle JCB, le crible séparait le sable de la végétation, de la faille, des débris et de la litière. Le matériau naturel a ensuite été réutilisé sur le site pour le réaménagement de certaines parties du parc. Seules les ordures ont été acheminées vers la décharge.
L’écosystème du parc était donc respecté, car la même végétation était utilisée pour le préserver. Il n’était pas nécessaire d’obtenir des matières étrangères, de sorte que la société n’avait aucun coût d’achat ou de transport supplémentaire. Non seulement cela, mais avoir déjà un écran de contrôle sur place a fait du transport de matériel obsolète vers la station de recyclage. Et le parc n’a pas été « pollué » par les gaz d’échappement des camions.

Dans la même catégorie

Leave a Reply