Lafarge

2018, année des exploitations minières
15 milliards de dollars à investir sur les 5 prochaines années

la-mine-de-fer-de-ghara-djebilet-dans-les-5-ans_LL’Algérie veut doubler la valeur ajoutée de ce secteur en 2017. Le montant total des investissements prévus pour les cinq prochaines années est d’environ 15 milliards de dollars, selon le ministre de l’Industrie, dont la stratégie repose sur la transformation de produits minéraux, fer, zinc, plomb, marbre, alliages non ferreux, granit, sel, agrégats, gisements d’or et de tungstène. L’Agence Algérienne de Services Géologiques (AGSA) et son homologue américaine – US Geological Services (USGS) – travaillent sur un accord de coopération stratégique qui permettra de mieux évaluer ce potentiel minéral.

Le groupe public Manal comprend neuf sociétés et entreprend des levés miniers, de la prospection, du développement et de l’extraction. Le principal est Somiphos, spécialisé dans les phosphates avec un chiffre d’affaires de 95 millions de dollars. La société veut capturer une partie du marché international des engrais avec son partenaire indonésien Indorama.

L’Office de Recherche Minière et Géologique fait également partie du groupe en charge de la prospection, de l’exploration et du développement. Messaoud Houfani, directeur général de Manal, a expliqué: «Le pays compte 2 380 000 kilomètres carrés et demeure largement inexploré. Il existe de nombreuses formations géologiques et donc une gamme de métaux et de minéraux. Nous avons identifié plusieurs structures d’intérêt et de gisements à explorer. Nous soutenons les partenariats, en particulier avec les sociétés américaines qui ont le savoir-faire technique et l’expérience dans la prospection de nouveaux gisements. « 

L’Algérie possède des gisements d’or dans les montagnes du Hoggar, ainsi que des gisements de tungstène et des ressources potentielles de diamants que Manal souhaite explorer plus avant avec des partenaires technologiques. « Nous voulons commencer l’exploration préliminaire. L’USGS peut nous aider à entreprendre une cartographie aérienne ciblée afin de rechercher ces diamants et ces kimberlites. » Il a confirmé que tous les projets commenceront à produire d’ici la fin de 2017 et jusqu’en 2018.

Dans la même catégorie

Leave a Reply