Lafarge
Lafarge

Les utilitaires pour le BTP et autres usages
Une affaire de professionnels

Les utilitaires toutes marques confondues présentent des gammes très élargies, et plusieurs segments existent : fourgons, fourgonnettes, bennes,plateaux…sont plus ciblés des entreprises du BTP

Comme dans les véhicules de tourisme, la catégorie des utilitaires connaît une bataille très rude et, évidemment, il existe un leader et aussi des outsiders. Ce qui rend ce marché attractif et très disputé, c’est tout simplement le nombre de chantiers de construction et la création d’entreprises qui ne cesse d’augmenter. Cependant, dans cette concurrence, ce n’est pas forcément tous les concessionnaires qui sont prêts à livrer bataille, et surtout à en gagner quelques-unes.

C’est une affaire de professionnels. Ce qui fait distinguer les uns des autres à l’heure actuelle peut ne plus être l’argument du prix, quand cela concerne les grandes entreprises qui utilisent des flottes ou qui ont appris à externaliser la gestion de leurs parcs. Les établissements financiers et les spécialistes de la LLD commencent déjà à chambouler l’ordre des choses. Ces utilitaires, qui sont classés comme compacts, lourds, minicamions et autres, sont employés le plus souvent au transport de personnes, de marchandises et dans les métiers de la distribution, et ils sont devenus, ces dernières années, les plus ciblés des entreprises du BTP.

Choisir son utilitaire est la question qui taraude toujours le chef d’entreprise ou le créateur d’entreprises, car il s’agit de répondre à un besoin pour le bon fonctionnement de son activité. Les concessionnaires, quant à eux, commercialisent des séries sous de multiples versions pour répondre à toutes les attentes et à tous les corps de métier, et c’est là où tout commence à se mélanger pour un chef d’entreprise. On passe par différentes motorisations, carrosseries, de longueur, de hauteur, de châssis nu, habillés et à ne plus en finir. Pour choisir, il faudra d’abord sérier les besoins réels et logiques du travail à réaliser et, surtout, les conditions et les trajets à effectuer ainsi que la charge qu’on est censé transporter. Opter pour une marque et un modèle bien précis demande une réelle étude. Pour information, les constructeurs proposent plus de 100 versions différentes chacun.

Pour notre part, et avec cette première édition, nous essayerons de classifier ces utilitaires selon l’offre des concessionnaires. On passera par les minicompacts (fourgonnettes), fourgons compacts aux grands fourgons. Il faut savoir dissocier entre volume utile et charge utile, le TAC (poids total autorisé à la charge) et le PTRA (poids total roulant autorisé). Sur ce volet, la puissance devient alors plus qu’importante à connaître. Un 120 ch est devenu aujourd’hui plus que nécessaire pour ne pas affaiblir les grands fourgons de pleine charge, avec les moins de 100 ch, par exemple, cela dépendra du trajet et de la charge au quotidien. De tout cela, les équipements ne sont pas à prendre à la légère, donc, on doit prendre tout en considération pour la rentabilité du véhicule utilitaire, d’où un travail comparatif est essentiel. C’est aussi ce que nous vous proposerons à chacune de nos éditions.

Les utilitaires compacts

Les termes et données techniques changent d’un concessionnaire à un autre. Pour tout comparatif, il ne faut pas hésiter de bien lire les fiches qui vous sont remises et, surtout, poser les questions aux commerciaux à chaque fois qu’un doute s’installe. Vérifiez les équipements de série et en option qui sont fournis, c’est ce qui fait aussi dans certains cas la différence au niveau des prix. Les constructeurs adaptent leurs produits selon les besoins et les demandes des différents marchés dans lesquels ils sont implantés.





Faiza Chetouh

Dans la même catégorie

Leave a Reply