Lafarge
Lafarge

Importations automobiles en 2011
L’Inde, la Turquie et la Chine : premiers fournisseurs du marché algérien

Au cours des six premiers mois de 2011, les importations ont connu une hausse de 34,66 % pour celles effectuées par les concessionnaires, et 21,98 % pour celles des particuliers en comparant les semestres de 2011 à 2010. Le marché automobile se porte bien puisque la demande est en croissance et ce, malgré les taxes, la suppression du crédit, des délais de livraison en moyenne loins des délais de 45 jours qu’impose la réglementation, de la hausse des prix des véhicules de plus en plus chers liés à divers facteurs comme celui de la rentabilité.

Même si les contraintes sont multiples pour freiner lemarché, celui-ci reste dynamique du fait de l’intense activité économique du pays, ce qui est attesté par le nombre croissant en importation de véhicules utilitaires (VUL) et poids lourds (PL), soit 51 101 unités dédouanées et vendues durant le premier semestre 2011, celui du transport de personnel (3 129) et le tourisme, 110 340 unités (VP).

L’Inde,premier fournisseur du VP
Mais d’où proviennent alors toutes ces voitures ? Il y a quelque années, on aurait parié que le marché algérien est fourni essentiellement par l’Europe, notamment la France et tout ce qui ne provenait pas de cette destination sont des autos (Taïwan, disait-on). Qui aurait dit que la tendance allait s’inverser et que les marques traditionnelles ne le seront que de nom. Il a fallu 10 ans pour que cela soit possible, et quel que fût l’étonnement des plus avertis, le marché algérien même si son premier fournisseur en véhicules de tourisme est RenaultAlgérie, avec plus de 50 000 véhicules vendus en 2010, et qui en a dédouané

Au cours des six premiers mois 2011, les importations ont connu une hausse de 34,66 % pour celles effectuées par les concessionnaires, et 21,98 % pour celles des particuliers comparé aux semestres de 2011 et 2010.

39 659 au premier semestre, et que Peugeot-Algérie s’arroge la position de quatrième fournisseur du marché derrière Toyota (13 667) et Hyundai qui succède à Renault avec 22 813 unités, la France reste loin derrière parmi les pays fournisseurs de l’Algérie. Sur les 54 785 véhicules fournis par les trois marques françaises, Renault, Peugeot et Citroën, présentes sur le marché, seulement 11 731 véhicules proviennent de France. Tout le reste provient de la délocalisation ou de rachat des marques, donc, elles n’ont de français que le logo. Idem pour les autres marques mais le plus flagrant est pour les marques traditionnelles, En restant dans la gamme des véhicules touristiques, au premier semestre 2011, l’Inde est le grand fournisseur du marché automobile algérien : 24 0611 unités partagées entre quelques modèles Hyundai et Suzuki de cette destination, ont foulé le sol, suivie de la Turquie (20 302) d’où proviennent l’essentiel des Renault, pour qu’ensuite arrive la Corée du Sud (15 746), suivie de la France (11 731) qui emboîte tout juste le pas à l’Espagne (11 164) d’où provient l’essentiel des VW et quelques modèles de Peugeot. Ensuite, arrive la Roumanie (8 699) d’où nous provient la Dacia. Loin derrière, arrive la Chine, le parent pauvre dans le VP avec 6 042 unités, suivie de la Slovénie (2 482) et l’Allemagne (1 499).

Au cours des six premiers mois 2011, les importations ont connu une hausse de 34,66 % pour celles effectuées par les concessionnaires, et 21,98 % pour celles des particuliers comparé aux semestres de 2011 et 2010.

La Chine : premier fournisseur des VUL et PL
Contrairement à la tendance sur le VP, le marché est fourni essentiellement par les pays asiatiques. La Chine de son piédestal s’arroge la part belle avec 20 272 unités utilitaires pour 184 019 322 dollars US, suivie de l’Afrique du Sud (8 302), Taïwan (5 293), Thaïlande (4 347), ces 3 pays inclus, le Japon (3 831) fournissent le parc des pick-up. La Corée du Sud (5 671), l’Espagne (5 671) et la France réunie (5 293) et la Turquie (1 338) ne font pas le poids devant la Chine qui s’est accaparé tout lemarché de l’utilitaire. Idempour lemarché des bus et autocars, où la Chine est largement sans concurrence étant le premier fournisseur des transports de personnes avec 1 720 unités, suivie du Japon (882).

Faiza Chettouh.

Dans la même catégorie

Leave a Reply