Bannière menu
Bannière menu
Bannière menu

Financer les projets par le recourt à l’emprunt obligataire

aeroport-dAlgerSuite à l’annonce en février par le premier ministre Abedelmalek Sellal, concernant le nouveau mode de financement des projets stratégiques à caractère commercial en ayant recours à l’endettement notamment pour le grand port d’Alger, avant d’en arriver à l’endettement international, le gouvernement décide de passer par l’emprunt obligataire national. Les experts et cabinet en conseil se montrent prolixes et multiplient leur sorties médiatiques, notamment sur les colonnes du quotidien national El watan, en ce jour qui consacre un dossier sur le sujet. On notera la suggestion de Aniss Terai, banquier et économiste qui propose d’avoir recours à l’emprunt obligataire pour le financement particulièrement de la nouvelle extension de l’aéroport Houari Boumediene sur une durée d’une vingtaine d’années. Pour lui, les taxes d’aéroport collectées sur cette période devraient suffire pour couvrir l’investissement.

Dans la même catégorie

Leave a Reply