Bannière menu
Bannière menu
Bannière menu

L’architecture à l’épreuve du numérique
La technologie Bim s’invite à Oran

BIM

Le département d’architecture et de génie civil de la Faculté d’Oran a organisé un workshop sur l’architecture à l’ère des nouvelles technologies. Cette journée d’étude qui s’est tenue le 22 mai dernier à l’USTO-MB vient en appoint à plusieurs travaux qui ont pour objectifd’améliorer la qualité de la formation en architecture et sa pratique soumise à l’hégémonie de l’engineering du bâtiment, précise le communiqué des organisateurs. De nouveaux modes de productions du bâti sont en émergence imposés par des impératifs des bouleversements climatiques et environnementaux. La table ronde oranaise a abordé l’architecture paramétrique et démarche BIM (Building information Modeling). Beaucoup ont dû se poser la question de savoir si sommes-nous prêts à faire ce gap. Un processus anglo-saxon largement répandu et adopté par certains pays dans la gestion intelligente de leurs projets. La France y arrive doucement mais ne généralisera le système pour les commandes publiques qu’en 2017. Qu’en est-il du développement de ce système en Algérie, se demandent les organisateurs de cet événement, et c’est à cette question qu’ont tenté de répondre les conférenciers qui lancent un axe de réflexion sur l’affront et les compromis existants entre l’architecte et l’ingénieur. Le mode de fonctionnement des deux corps semble fusionnel par effet d’hégémonie des sociétés de construction, où le rôle de l’architecte n’est pas distingué. Aussi, plusieurs questions sont abordées, à savoir l’économie de l’énergie dans le bâtiment, la promotion des systèmes constructifs nouveaux et écologiques et surtout leur comparaison aux anciens systèmes constructifs en faisant référence à des architectures vernaculaires, ce qui renvoit à reconsidérer les questions des nouvelles technologies à la lumière des spécificités locales, conclut le communiqué, ce qui d’emblée annonce un front de résistance à la nouveauté. Evidemment, la mondialisation est en marche sur tous les marchés où la performance nous impose de faire dans la prévention dès la conception. Il faut savoir que la technologie BIM n’est pas le propre du BTP mais elle est largement répandue dans le secteur de l’aéronautique, l’automobile et l’industrie mécanique. Elle repose sur l’usage d’un document unique, renseigné par tous les acteurs du projet, à mesure de leur intervention, travailler en outils 3D, Plate forme numérique…

Dans la même catégorie

Leave a Reply