Lafarge
Lafarge

Ventes véhicules industriels de janvier à fin avril 2014
Bonne reprise sur le segment des +de 16 tonnes

Après avoir connu un recul en 2013, le marché du véhicule industriel algérien a enregistré un rebondissement au premier trimestre 2014. Une reprise inattendue, selon certains pronostics. Avec 615 ventes, Iveco monte sur le podium et déloge le constructeur Renault Trucks de la pole position de premier fournisseur du marché des camions de plus de 16 tonnes.

Iveco passé premier fournisseur

Parmi les constructeurs qui se portent le mieux, on trouve Iveco représenté par Ival. La marque italienne a déjà emprunté le chemin de croissance en 2013 avec l’entrée d’un nouvel actionnaire, le lancement d’une nouvelle gamme de tracteurs 682 et l’introduction du crédit à 0%. De janvier au 30 avril, ce sont 615 camions Iveco vendus, dont 200 tracteurs du modèle 682. Ainsi, Iveco a talonné, pour la première fois, le constructeur Renault Trucks et l’a même délogé de la pole position. A noter que ce sont 540 camions Renault qui se sont vendus sur la période suscitée, dont 276 Premium Lander et 132 Kerrax.

Dans le top3 des plus grands fournisseurs du marché, à l’exception de Man qui ne communique pas ses chiffres de vente, la marque asiatique Daewoo a placé sur le marché du transport routier et chantier 399 camions durant les quatre premiers mois de l’année. La force de frappe de Daewoo reste encore le camion benne 12 et 15 m3 ; une gamme étendue qui se décline en plusieurs variantes, soit 133 K4 DEF camions à benne de 13 m3 vendus et 94 K6 DEF camion à benne de 15 m3. Par ailleurs, sur un segment supérieur où se logent Volvo, Scania et Mercedes, Volvo tient la dragée haute à ses concurrents avec 99 unités écoulées durant les 4 premiers mois de l’année ; des performances réalisées grâce à la gamme Volvo FH très prisée par les grands transporteurs.

Vient par la suite Mercedes avec 82 unités camions, précédant, ainsi, le constructeur suédois Sacnia qui a réalisé 78 ventes, dont la majorité c’est des tracteurs, contrairement à Mercedes qui reste plus présent sur les chantiers que sur le transport routier.

Les généralistes qui disposent d’une gamme lourde et light truck commercial arrivent à se faire concurrence, à l’exemple de Hino et Hyundai qui totalisent, respectivement, 973 et 923 ventes mais moins forts sur le segment des +de 16 tonnes. On notera tout de même un rebondissement chez la marque coréenne qui a réalisé 34 ventes de camion à benne durant cette même période.

 

 

Qui représentera Isuzu ?

Après avoir annoncé l’absorption du groupe CFAO par le japonais «Toyota Trade», producteur de Hino, en 2013, la carte Isuzu, représentée sur le marché algérien, risque de changer de main. Diamal, son distributeur dont CFAO détient 49%, est en phase de céder la marque japonaise qui a longtemps fait le bonheur de ce distributeur sur le marché algérien où il totalise plus de 4 000 ventes par an, malgré les assurances de garder la marque japonaise durant la dernière SIVI, qui a eu lieu en octobre 2013.

De nouveau sous contrainte internationale, Diamal finira par céder la marque. Selon une certaine source concurrente, la marque reviendrait probablement au groupe Elsecom qui est déjà représentant d’Isuzu bus. Droit de réserve, durant les négociations, toutes les parties se refusent à toute communication à ce sujet.

 

K. A.

 

Dans la même catégorie

Leave a Reply