Bannière menu
Bannière menu
Bannière menu

Quartiers en mutations : Territoires urbains pour l’innovation

Medina-Jdida oranÀ l’initiative de la revue vie et des ville avec le soutient de batimatec Expo, organise en avant première Une journée d’étude inédite pour Réfléchir ensemble à trouver des solutions innovantes pour tous les quartiers en mutations le 30 mars prochain à Alger des workshop autour des quartiers en mutations.

Les organisateurs de cet évènement au niveau de l’hôtel holiday Inn, qui se veut d’abord une manifestation privilégiée qui rassemble des architectes et des maîtres d’ouvrages avec les acteurs de l’entreprise, dans un cadre convivial, pour un enrichissement professionnel qui donne la possibilité de se former, s’informer, de découvrir et échanger. A priori, ils s’assignent une noble mission de favoriser les échanges entre professionnels, de bousculer les habitudes, a fin de créer une prise de conscience autour des ses ensembles en constructions, d’un genre nouveau, lesquels il  faudra repenser pour rendre le cadre de vie plus agréable.

Ils ont plusieurs appellations : Illicites, anarchiques, inachevés, spontanés, informels, Les quartiers d’habitat auto-construits sont partout à l’échelle nationale, spectaculaires par l’ampleur et leur proportion de plus en plus importante. Ils se développent en absence de tout contrôle et donnent l’image d’un immense chantier éternel et chaotique où se juxtaposent plusieurs bâtisses dans une forme d’urbanisation au tissu hétérogène, fragmenté, désordonné, sans cohérence ni harmonie, avec des infrastructures souvent mal conçues à la base et des espaces publics inexistants. Cette forme d’urbanisation est produite par les habitants et exprime, en grande partie, leurs trajectoires familiales ; une production, qu’il faudra comprendre et saisir ; pour n’en tirer que le meilleur. Ces quartiers évoluent par tâtonnement, ils expriment la force qu’ont les habitants à s’adapter au contexte en profitant au maximum des opportunités qui se présentent à eux.

Sans attendre le « bon de commande », l’architecte ou l’urbaniste doit prendre les devants et ouvrir le champ des possibles afin d’éclairer sur les meilleures démarches à suivre pour l’amélioration substantielle de ces quartiers. Il s’agira de trouver des stratégies et des structures de médiation adaptées à chaque contexte et autour desquelles interviendraient les différents acteurs impliqués dans la production de ce type d’habitat, sans pour cela négliger la partie juridique qui doit être étoffée.
–> Peut-on mobiliser les maîtres d’œuvre pour la prise en charge de cette problématique ? Quel serait leur rôle et leur responsabilité ?
–> Comment porter l’innovation architecturale et urbaine dans ces quartiers ?
–> Quels sont les acteurs à mobiliser ? Quel serait leur rôle ? Comment interagissent-ils ?
–> Quelles procédures mettre en place ? Quel montage financier pour ces projets ?
–> Quels dispositifs mettre en place et comment mettre en œuvre le projet avec quel phasage ? sont autant de question auxquels tenteront ces professionnels d’ y répondre et surtout sensibiliser les pouvoir publics autour de ses problématiques d’urbanisme.

Dans la même catégorie

Leave a Reply